Pompes Funèbres Liberté Brusadelli

Dispersion des cendres en pleine nature

Dispersion des cendres en pleine nature

Le terme “en pleine nature” signifie qu’il est interdit de réaliser une dispersion à proximité d’habitations, mais cela est tout à fait possible en forêt par exemple.

Dans le cas d’une dispersion à l’étranger, des démarches spécifiques au pays de destination peuvent être nécessaires, nos conseillers funéraires sont à votre disposition.

 

Dispersion des cendres dans le jardin du souvenir du cimetière ou du crématorium

Le jardin du souvenir est l’endroit dédié à la dispersion des cendres dans un cimetière ou à proximité d’un crématorium. L’ensemble de la famille a la possibilité de se recueillir sur le lieu de dispersion.

Chaque commune de plus de 2000 habitants a l’obligation d’en disposer mais de plus en plus de petites communes en sont équipées face à l’augmentation de la crémation en France.

La dispersion des cendres dans un jardin du souvenir est soumise au règlement intérieur du cimetière ou du crématorium, nos conseillers funéraires seront à même de répondre à vos interrogations.

 

Dispersion ou enterrement dans une propriété privée

Il est possible de réaliser une dispersion dans une propriété privée mais cela impose des conditions très strictes.

Il faut évidemment que le propriétaire ait donné son accord mais étant donné que la dispersion a un caractère perpétuel, il faut garantir un libre accès au lieu de dispersion à la famille. Et ce même si la propriété est vendue, ce qui impose une contrainte très stricte au futur propriétaire.

Pour l’inhumation de l’urne dans une propriété privée, il faut l’autorisation du préfet. Et, idem que pour une dispersion, il faut garantir un servitude perpétuelle, même en cas de vente.

Nos conseillers funéraires sont là pour vous aider et répondre à vos questions.
 

Urne biodégradable qui se transforme en Arbre

L’urne biodégradable Bios en fibres naturelles est composée de 2 réceptacles, un pour les cendres du défunt et un autre pour la terre et la graine de l’arbre. La graine ne peut pas pousser dans les cendres du défunt, il lui faut absolument de la terre. Durant la croissance de l’arbre, les racines vont progressivement se mêler aux cendres du défunt.
 

Pour se transformer en arbre, ces urnes ont été pensées pour être plantées en terre et doivent donc remplir les conditions légales pour une inhumation d’urne.

L’urne ne peut pas être inhumée dans un cimetière ou être déposée dans une cavurne pour plusieurs raisons.

Il n’est tout d’abord pas possible d’y faire pousser un arbre.  Ensuite, elle est biodégradable et ne répond donc pas aux règles d’étanchéité. Enfin les urnes placées dans une sépulture doivent pouvoir être extraites pour être déplacées, ce qui ne sera pas le cas si l’urne s’est décomposée avec le temps.

Elle peut cependant être enterrée dans une propriété privée mais sous des conditions très stricte.

Le préfet ainsi que le propriétaire doivent donner leur accord et un libre accès à l’urne doit toujours être possible pour la famille et cela, même une fois la propriété vendue. Ce qui impose une grosse contrainte au futur propriétaire et peut donc rendre la vente difficile.

fall-1072821_1920